Please reload

Posts Récents

SOINS INTENSIFS : Les notes des infirmières ne sont pas à prendre à la légère

10/08/2018

Auteur:

 

On ne les prend pas suffisamment en compte dans l’établissement et le suivi du pronostic d’un patient hospitalisé en unité de soins intensifs (USI). Et pourtant, explique cette recherche menée depuis l’Université de Waterloo (Canada), les notes prises par les infirmières durant leurs soins, sur les résultats, symptômes et comportement du patient peuvent considérablement aider à établir le pronostic. Et pas seulement la survie et la durée de survie du patient. Des conclusions présentées dans la revue PLoS ONE qui réaffirment le rôle vital de l’infirmière, dans le pronostic, au chevet du patient.

 

Les hôpitaux utilisent généralement les scores de sévérité de la maladie pour prédire la survie à 30 jours des patients en soins intensifs. Ces scores comprennent les résultats d’analyses de laboratoire, les signes vitaux et les caractéristiques physiologiques et démographiques recueillies dans les 24 heures qui suivent l'admission : « Les mesures physiologiques recueillies au cours des premières 24 heures du séjour en USI d'un patient sont vraiment pertinente pour prédire la survie à 30 jours », explique Joel Dubin, professeur de statistiques à l'École de santé publique. « Cependant, nous ne devrions pas nous concentrer uniquement sur ces composantes objectives de l'état de santé d'un patient : les notes infirmières présentent également une valeur prédictive qui engage à les inclure plutôt que les exclure ». Ce sont parfois même de simples réflexions ou sentiments qui sont consignés dans les notes de soins infirmiers et pourtant ce sont de bons indicateurs de pronostic, en unités de soins intensifs (USI).

 

Les chercheurs ont analysé les données de patients des USI de 2001 et 2002, à partir de la grande base de données des soins intensifs Medical Information Mart for Intensive Care III. Après prise en compte de certains critères d'inclusion et d'exclusion, comme la nécessité d’avoir au moins une note infirmière pour un patient donné, les chercheurs ont analysé les dossiers de plus de 27.000 patients, ainsi que les notes prises au cours des soins infirmiers. Les chercheurs ont appliqué un algorithme d'analyse afin d’extraire des adjectifs signifiants, concernant l’état de santé du patient, et à orientation plutôt positive, neutre ou négative. L'analyse de ces données « qualitatives » apporte en effet une amélioration significative, dans :

  • la prédiction de la mortalité ou survie à 30 jours,

  • une tendance dose-dépendante dans l’association entre les notes de soins infirmiers et les résultats à 30 jours du patient, les dossiers patients comportant les notes plus positives correspondant également aux taux de survie les plus élevés et les dossiers patients avec les messages les plus négatifs correspondant plutôt aux taux de survie les plus faibles.

  • Mais l’intérêt de ces notes ne se résume pas à la prédiction de la survie, relèvent les auteurs :

« La mortalité n'est pas le seul résultat que les notes infirmières pourraient prédire. Elles peuvent également être utilisées pour prédire la réadmission, ou la capacité de récupération ».

 

Source : PLOS ONE June 7, 2018 DOI : 10.1371/journal.pone.0198687  Sentiment in nursing notes as an indicator of out-of-hospital mortality in intensive care patients

Plus sur Infirmier Blog

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous